Forum Prochaines parutions Dernières sorties Votre Compte Newsletter Gestion de collection

Librairie Oscar Hibou : compte-rendu de la réunion du mardi 30 septembre 2008

Rubrique Actualité BD
Publié le vendredi 3 octobre 2008 par
MAJ vendredi 3 octobre 2008 à 21h17min

Plus d’une quarantaine de personnes étaient présentes ce mardi soir à 19h30 : professionnels du livre bien sûr, auteurs, éditeurs, bibliothécaires, libraires, mais aussi passionnés.

Toute l’équipe d’Oscar Hibou est également venue. Son patron, David Fournol, a donc pris la parole pour expliquer la situation dans laquelle se trouve la librairie actuellement et les risques imminents. Il a rappelé qu’une réunion était prévue le 9 octobre avec l’ARPEL, la DRAC, un représentant du Conseil Régional, du Conseil Général et des partenaires bancaires. Ce afin d’exposer son dossier et les problèmes qu’il rencontre.

David a expliqué que son problème majeur résidait dans le fait que ses deux partenaires bancaires l’avaient « laché », lui annulant toute autorisation de découvert du jour au lendemain. Cela parce que la culture ne serait pas rentable (seule justification qu’ont bien voulu donner les banquiers à David). La priorité pour David est donc d’obtenir à nouveau une autorisation de découvert de 40000,00 euros. Il lui faut également pouvoir s’acquitter de ses dettes chez ses plus gros fournisseurs (lesquels ont actuellement bloqué les comptes de la librairie). Soient, d’après les chiffres avancés, 50000,00 euros sur les trois derniers mois + 10000 euros de retards de paiement. David a donc appuyé sur le fait que la situation catastrophique de la librairie tient dans un manque de trésorerie (fonds de roulement) et dans les dettes qui se sont accumulées, de par les politiques des éditeurs et des diffuseurs. Il a précisé que les éditeurs refusent de négocier et que la banque ne veut pas se servir sur les murs de librairie qu’il était prêt à hypothéquer.

Mais il a également expliqué que, depuis qu’il a repris la librairie, le chiffre d’affaire n’a cessé de croître et que donc, paradoxalement, malgré les difficultés actuelles, la librairie ne se porte pas si mal. Elle a des clients. Ainsi, le bilan comptable de l’année dernière, nous a-t-il dit, donnait un chiffre d’affaire de 670000,00 euros et un bénéfice net d’environ 17000,00 euros.

David a de plus spécifié que 70% du chiffre de la librairie est fait avec les collectivités (bibliothèques, écoles, etc.). Or, si certaines collectivités payent dans les délais légaux, d’autres sont plus lentes et mettent jusqu’à trois mois pour régler leurs factures. Même si cela peut représenter parfois un problème (écarts de trésorerie), c’est malgré tout cette spécificité qui fait que la librairie ne connaît jamais de temps morts du point de vue vente (il y a des commandes tout au long de l’année). Et David est particulièrement attaché à son travail avec les collectivités.

Ce qu’il demande donc aujourd’hui, c’est que l’ARPEL et la DRAC l’aident dans sa recherche d’un partenaire bancaire ou dans ses négociations avec les deux banques avec lesquelles il est déjà associé. A noter que l’été 2007, la librairie avait connu des déboires similaires et David a précisé que l’ARPEL et la DRAC lui avaient alors accordé une subvention. Toutefois, celle-ci étant arrivée trop tard, elle n’a servi qu’à régler les dettes et n’a pas permis de solutionner le problème de stock et de fonds de roulement.

L’objectif du comité à ce jour est, en priorité, de collecter un maximum de signatures, de témoignages de soutien, afin de pouvoir les transmettre à l’ARPEL et de tenter ainsi d’étayer son dossier, de lui donner davantage de poids dans la défense de la librairie Oscar Hibou et peut-être de réussir ainsi à influer sur les partenaires bancaires. Il nous faut donc avoir recueilli vos mails le plus rapidement possible. Mais il est vrai que nous avons déjà énormément de messages de soutien. L’élan est d’envergure et nous vous en remercions. Nous ne pouvons que vous demander de continuer à vous mobiliser et de diffuser le plus largement possible l’information à votre entourage professionnel et personnel. L’essentiel se trouve sur le site pouroscarhibou.fr (en cours d’élaboration).

Une pétition papier a également été faite mardi soir afin de permettre aux gens présents ce soir-là de signer, pour gagner du temps. Les éditions du Cycliste continuent de la faire circuler en demandant de la renvoyer à la librairie Oscar Hibou. Cependant, s’il était possible à tous les signataires de renvoyer leur soutien par mail (en indiquant leur nom, profession et la ville) à l’adresse pouroscarhibou@gmail.com, cela nous permettrait d’être plus efficaces.

En effet, le mouvement est né à l’initiative de gens sensibilisés par la crise que connaît cette librairie, déjà choqués par la fermeture de Bédélire quelques mois au par avant. Il n’est donc nullement le fait de David Fournol et de son équipe, même s’ils ont tenus à être présents à la réunion et même si David s’est fait un devoir d’exposer lui-même la situation. Il a été en effet très touché par l’ampleur de la mobilisation (l’émotion se sentait dans sa voix).

De plus, notre but est également de faire savoir les difficultés que traversent les librairies indépendantes en général et de sensibiliser l’opinion au préjudice que cela pourrait engendrer si elles devaient disparaître...

Certaines idées ont également été exposées, s’agissant de soutien d’ordre financier : tel l’ouverture du capital de la librairie, vente d’œuvres originales par des auteurs, etc (vous recevrez peut-être des mails en ce sens). Toutefois, avant de réfléchir plus avant aux solutions qui pourraient être mises en œuvre et s’engager en ce sens, nous serions d’avis d’attendre le résultat de la réunion du 9 octobre.

Un article est paru dans le Sud-Ouest du 2 octobre (une journaliste et un photographe ont assisté à une grande partie de la réunion « Au petit chaperon rouge »).

...

Une dernière précision : pour lancer le comité de soutien, Mme X [1], a rédigé un premier mail. Toutefois, elle n’est en rien à la direction du mouvement et souhaiterait que son nom ne circule plus et ne figure plus sur les blogs. Merci de faire votre maximum en ce sens et de rectifier le tir si possible.

Enfin, nous adressons un merci tout spécialement à la libraire du « Petit Chaperon Rouge », Dominique, qui, solidaire, nous a si chaleureusement (et spontanément) accueillis.

En attendant le 9 octobre, nous ne pouvons que vous suggérer d’aller acheter des livres chez Oscar Hibou !

[1Anonymée par nos soins

Commentaires
Partagez vos commentaires à propos de cet article, que ce soit en mode anonyme ou connecté!

Qui êtes-vous ?

Dans la même rubrique
Les balades de Gwendal
Les balades de Gwendal
Gwendal Lemercier annonçait sur son blog une nouvelle parution pour 2013 : balade en uchronie brestoise. Mais quand nous sommes allés chercher des informations, nous n’avons rien trouvé. En effet, (...)
Babelio : Masse critique BD
Babelio : Masse critique BD
Babelio, le site qui permet de partager sa bibliothèque personnelle propose pour la troisième fois consécutive une opération Masse Critique consacrée à la bande dessinée. Selon le communiqué, une (...)
Silex and the city : le dvd
Silex and the city : le dvd
C’est le 7 novembre qu’est sorti le premier DVD de Silex and the City. Adapté de la bande dessinée de Jul, elle met en avant une famille de la préhistoire. Chaque épisode de 3 minutes décortique de (...)
Ankama lance un magazine entièrement dédié à l'univers Dofus
Ankama lance un magazine entièrement dédié à l’univers Dofus
L’éditeur Ankama poursuit l’aventure Dofus avec le bimestriel Dofus Mag.

Notes des internautes

0 vote
A lire également