« Précédent Suivant »

Chronique Shinobi Iri T1 (Leen) - Tengu éditions

Chronique Shinobi Iri T1 (Leen) - Tengu éditions

vendredi 24 février
Par Vivien Arzul

Nombreux sont les auteurs influencés par la bande dessinée et la culture nippone et qui désormais retranscrivent ces diverses sources d’inspiration dans leurs créations. C’est le cas de Leen, jeune artiste montpelliéraine imprégnée de cette dernière par ses lectures, notamment grâce au travail du studio CLAMP ou encore à travers la découverte de seinen comme Monster. La jeune créatrice s’est tournée naturellement vers le format manga pour proposer ses histoires, et elle a choisi en 2015 d’autoéditer Shinobi Iri, le manga qu’elle réalise intégralement afin de faire découvrir son univers au plus grand nombre.

L’histoire en deux mots :
Shinobi Iri T1 (Leen)Dans le village de Lieno vit la jeune Tomoe qui aspire à devenir une Kunoichi, c’est-à-dire une femme ninja. Seulement, la jeune fille tête en l’air ne trouve pas son recommandé de mission, et par cette oubli met sa crédibilité en jeu au vu de ses ambitions. Après avoir rencontré le chef du village et ses bras droits, qui ne sont d’autres que son père et ses frères, elle apprend lors de son audience qu’elle est choisie pour devenir professeur en connaissance des plantes comme sa défunte mère.
La nuit suivante, cette guerrière dans l’âme confie sa déception à son frère Gonzô, pendant qu’elle recherche des plantes afin de remplir sa futur attribution. C’est alors qu’ils tombent sur un groupe qui abuse d’une jeune femme. Le sang de Tomoe ne fait qu’un tour et s’en va s’occuper de ces hommes sans honneur.
En sauvant la jeune femme, elle apprend que cette dernière est une émissaire d’un chef voisin qui souhaite que le père de Tomoe élimine Kenshin, un gouverneur de province belliqueux. Tomoe décide de s’y rendre à la place de son père pour y prouver sa valeur et monter qu’elle est une véritable Kunoichi. Mais après s’être infiltrée dans la place, elle va connaître une terrible défaite et ce coup d’éclat va mettre à mal l’équilibre de son village.

Le dessin :
Planche extraite de Shinobi Iri T1 (Leen)Leen s’approprie et utilise à merveille les codes du manga, notamment grâce à un découpage dynamique qui donne à l’album une énergie remarquable. Son trait colle parfaitement à l’ambiance. En effet, malgré un dessin kawaï, elle réussit à empreindre ses personnages d’une certaine maturité. De plus, ce contraste permet de toucher différents types de lecteurs.
La dessinatrice a aussi pris un soin particulier dans la réalisation des environnements de l’album, ce qui immerge davantage le lecteur dans ce Japon allégorique. Cependant, la grande force de son album réside dans le choix du graphisme animalier pour la réalisation de ses personnages. Même si de prime abord, on pourrait penser que ce procédé pourrait être un frein à l’identification du lecteur aux protagonistes, il n’en n’est rien. En effet, Leen a su donner à ces derniers un supplément d’âme saisissant grâce à un rendu des émotions stupéfiant. On peut l’observer à travers le comportement d’Iyô, où la dessinatrice retranscrit avec justesse le sentiment amoureux sur son visage.
Enfin, les scènes de combat sont particulièrement efficaces et plongent le lecteur dans des affrontements qui le tiendront en haleine. C’est le cas particulièrement lors de l’affrontement entre Tomoe et un guerrier extrêmement féroce. Ces combats sont merveilleusement servis par des personnages charismatiques que la dessinatrice esquisse avec minutie, renforçant ainsi la maitrise graphique de l’album.

Le scénario :
L’histoire de cette série est d’une richesse qui ne cesse de s’accroître au fil des pages. Leen a eu pour bonne idée de partir de Tomoe, son personnage principal, et d’articuler le fil de son scénario et ses ramifications entre les protagonistes autour d’elle. Pourtant ce personnage à la base de tout n’éclipse en rien les autres qui apparaissent au fur et à mesure du récit. Leen a su avec justesse donner une place à chacun d’eux.
De plus, les liens entre les acteurs de l’histoire sont particulièrement bien décrits et le caractère de chacun d’entre eux est exploité complètement, ce qui apporte à l’intrigue une profondeur formidable. Ce sentiment de profondeur est appuyé par les descriptions du passé poignantes de certains personnages, qui toucheront le lecteur lors de leurs découvertes. C’est le cas notamment avec la découverte du passé du père de Tomoe.
Leen a une l’extrême bonne idée de ponctuer son récit de termes propres au Japon et de les expliquer, ce qui implique davantage le lecteur dans son scénario. Enfin, l’auteur a su trouver un rythme idéal à son histoire en alternant entre phases de combat passionnant, humour et révélations surprenantes, ce qui fait de Shinobi Iri un récit puissant et plein de bonnes idées.

Leen a su réaliser avec sa série une histoire magnifique et immersive que les lecteurs prendront plaisir à découvrir à chaque page. Ce tome, qui n’est que le premier d’une dizaine d’albums prévus, introduit parfaitement la série et donnera envie aux lecteurs de se pencher sur la suite.

Lien : La boutique de Leen

Dans la même rubrique
Chronique Irena T1 : Le ghetto (Jean David Morvan, Séverine Tréfouël et David Evrard) - Glénat
Chronique Irena T1 : Le ghetto (Jean David Morvan, Séverine Tréfouël et David Evrard) - Glénat
Le Neuvième Art permet de faire vivre toutes sortes d’émotions et de raconter des histoires aussi diverses que variées. Pourtant, certains évènements sont plus difficiles à mettre en scène, tant ils (...)
Chronique Monster Club T1 : Que le meilleur gagne et dieu sauve la reine ! (Jean-Luc Masbou et Thierry Leprévost) - Delcourt
Chronique Monster Club T1 : Que le meilleur gagne et dieu sauve la reine ! (Jean-Luc Masbou et Thierry Leprévost) - Delcourt
17 octobre 1878. Alors que le globe est encore une vaste contrée à défricher, deux clubs d’explorateurs ont subitement la même idée : s’affirmer comme les meilleurs aventuriers et cryptozoologues, comme (...)
Chronique Last Man 6 (Balak, Bastien Vivès et Mickaël Sanlaville) – Casterman
Chronique Last Man 6 (Balak, Bastien Vivès et Mickaël Sanlaville) – Casterman
Le pitch : Déjà le Tome 6 et donc la fin de la première saison de cette formidable série. Partis de la vallée des rois avec une intrigue somme toute légère… et un Adrian Velba gringalet, nous voilà de (...)
Chronique Stars Of The Stars T1 (Joann Sfar et Pénélope Bagieu) - Gallimard
Chronique Stars Of The Stars T1 (Joann Sfar et Pénélope Bagieu) - Gallimard
Auditionner, recruter, former les élites du monde de la danse, telle est la mission de la célèbre école Stars Of The Stars, la meilleure dans son domaine. Une mission bien plus cruciale qu’il n’y (...)
Chronique Personne ne me fera de mal (Giacomo Monti) - Rackham
Chronique Personne ne me fera de mal (Giacomo Monti) - Rackham
Pour les personnages de Giacomo Monti, l’avenir semble bien terne et monotone. A travers plusieurs tranches de vie d’anonymes, il montre l’ordinaire de ces gens blasés par leurs existences mais ne (...)
Maliki T3 : mots roses au clair de lune (Ankama)
Maliki T3 : mots roses au clair de lune (Ankama)
Décidée à ne pas changer une recette qui a fait ses preuves, Maliki poursuit l’exploration de son quotidien étrange dans ce troisième album. On la retrouve donc en compagnie de ses chats Fleya et (...)
Dans cet article
Shinobi Iri 19782955245804
Shinobi Iri 1
Série Shinobi Iri - Volume 1